http://www.mumbly58.fr/wp-content/uploads/2015/01/debian-logo.jpg

I – Introduction :

Dans ce tutoriel complet je vais vous apprendre pas-a-pas à configurer votre machine sous Debian texte pour qu’elle s’intègre a un réseau local dans un premier temps, qu’elle puisse interagir avec internet dans un deuxième temps et dialoguer avec un DNS pour terminer.

II – Avant de commencer :

Configuration requise
  • Un poste (ou machine virtuelle) disposant de la distribution linux « Debian »
  • Un réseau local
  • Une connexion internet

Pour installer Debian rendez-vous ici : https://www.debian.org/

III – Récapitulons en trois grandes étapes ce tutoriel :

  1. Configuration IP dans un réseau local
  2. Faire sortir la machine Debian sur internet
  3. L’utilisation d’un DNS

1 –  La configuration IP :

Pour avoir accès à la configuration IP de votre machine Debian il faut être root.

Etape 1 – Modifier la configuration de votre carte réseau

nano /etc/network/interfaces

De base votre carte est configurée en DHCP:

# The primary network interface
allow-hotplug eth0
iface eth0 inet dhcp

Etape 2 – Passage en adresse IP statique

il faut remplacer “dhcp” par “static” et ensuite rentrer les nouvelles propriétés, aussi, Pour optimiser la configuration des cartes réseaux je conseille de remplacer “allow-hotplug” par auto”.

# interface eth0
auto eth0
iface eth0 inet static
    address 10.0.0.9/24

# ici le masque est écrit avec la notation CIDR /24 = 255.255.255.0

Etape 3 – Redémarrer les services réseaux

service networking restart

Etape 4 – Vérifications

Vous connaissez surement la commande ipconfig sur Windows ? Et bien sur Linux c’est ifconfig.

root@debian-texte:~# ifconfig
eth0 Link encap:Ethernet HWaddr 08:00:27:38:98:f1
inet adr:10.0.0.9 Bcast:10.0.0.255 Masque:255.255.255.0
adr inet6: fe80::a00:27ff:fe38:98f1/64 Scope:Lien
UP BROADCAST RUNNING MULTICAST MTU:1500 Metric:1
RX packets:2354 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
TX packets:551 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
collisions:0 lg file transmission:1000
RX bytes:199589 (194.9 KiB) TX bytes:67278 (65.7 KiB)

# En ligne ligne 3, on voit bien l'adresse IP précédemment configurée.

La deuxième chose importante est de savoir si la machine peut dialoguer avec les autres ordinateurs présents sur votre réseau local. Cela est possible avec la commande ping.

root@debian-texte:~# ping 10.0.0.1

PING 10.0.0.1 (10.0.0.1) 56(84) bytes of data.

64 bytes from 10.0.0.1: icmp_req=1 ttl=64 time=248 ms

64 bytes from 10.0.0.1: icmp_req=2 ttl=64 time=64.3 ms

64 bytes from 10.0.0.1: icmp_req=3 ttl=64 time=85.5 ms

64 bytes from 10.0.0.1: icmp_req=4 ttl=64 time=109 ms

64 bytes from 10.0.0.1: icmp_req=5 ttl=64 time=130 ms

64 bytes from 10.0.0.1: icmp_req=6 ttl=64 time=50.6 ms

^C

--- 10.0.0.1 ping statistics ---

6 packets transmitted, 6 received, 0% packet loss, time 5008ms

rtt min/avg/max/mdev = 50.646/114.805/248.613/65.441 ms

2 – La sortie sur le Web :

Pour avoir accès à internet il est impératif d’avoir un routeur/modem qui sert de passerelle à votre ordinateur quand vous souhaitez sortir de votre réseau local pour aller sur une adresse IP externe (212.27.48.10 qui est l’adresse IP de free.fr par exemple).

Avant de commencer, munissez-vous de l’adresse de votre passerelle. Si vous ne la connaissez pas, il s’agit de l’adresse IP de votre Box ou Routeur/Modem. Si vous avez un Pc Windows a porté de main vous pouvez la connaitre de cette façon en ouvrant de centre de réseau et partage :

Sur Android ou iOS : Téléchargez l’application Fing et lancez-la en vous connectant sur le point d’accès sans fil de votre Box.

Etape 1 – Ajouter la passerelle dans configuration réseau

# interface eth0
auto eth0
iface eth0 inet static
    address 10.0.0.9/24
    gateway 10.0.0.1

# gateway = passerelle
# ici le masque est écrit avec la notation CIDR /24 = 255.255.255.0

Etape 2 – Redémarrer les services réseaux

service networking restart

Etape 3 – Vérification

Pour connaitre la passerelle configurée sur votre machine debian il faut utiliser la commande route.

root@debian-texte:~# route
Table de routage IP du noyau
Destination	Passerelle	Genmask			Indic	Metric	Ref	Use	Iface
default 	10.0.0.1 	0.0.0.0 		UG 		0 		0 	0	eth0
10.0.0.0 	* 			255.255.255.0 	U 		0 		0 	0 	eth0

Test de ping vers les DNS de Google:

root@debian-texte:~# ping 8.8.8.8

PING 8.8.8.8 (8.8.8.8) 56(84) bytes of data.

64 bytes from 8.8.8.8: icmp_req=1 ttl=55 time=33.3 ms

64 bytes from 8.8.8.8: icmp_req=2 ttl=55 time=30.9 ms

64 bytes from 8.8.8.8: icmp_req=3 ttl=55 time=29.4 ms

64 bytes from 8.8.8.8: icmp_req=4 ttl=55 time=31.2 ms

64 bytes from 8.8.8.8: icmp_req=5 ttl=55 time=30.5 ms

64 bytes from 8.8.8.8: icmp_req=6 ttl=55 time=37.4 ms

^C

--- 8.8.8.8 ping statistics ---

6 packets transmitted, 6 received, 0% packet loss, time 5009ms

rtt min/avg/max/mdev = 29.452/32.154/37.410/2.617 ms

3 – L’utilisation d’un DNS :

Pour traduire les noms de domaines en adresse IP il est impératif d’avoir un serveur DNS, il sert simplement à aider votre ordinateur à trouver l’adresse IP quand vous souhaitez sortir de votre réseau local pour aller sur le site internet free.fr par exemple.

Il existe plusieurs serveurs DNS dans le monde, il est cependant fortement conseillé d’utiliser le serveur DNS le plus proche de chez vous. Si vous disposez d’un serveur DNS chez vous il vous suffira de l’utiliser. En revanche si vous n’en avez pas il faut utiliser celui de votre FAI (Fournisseur d’accès Internet), je vais vous fournir l’adresse IP des serveurs DNS Français les plus connus.

Free

DNS Primaire : 212.27.40.240

DNS Secondaire : 212.27.40.241

Neuf box de SFR

DNS primaire : 109.0.66.10

DNS secondaire : 109.0.66.20

Orange / Livebox

DNS Primaire : 80.10.246.2

DNS Secondaire : 80.10.246.129

OVH

DNS Primaire : 91.121.161.184

DNS Secondaire : 91.121.164.227

Bouygues BBOX

DNS primaire: 194.158.122.10

DNS secondaire: 194.158.122.15

Google

DNS primaire: 8.8.8.8

DNS secondaire: 8.8.4.4

Etape 1 – Ajouter des serveurs DNS

nano /etc/resolv.conf
nameserver 212.40.27.240
nameserver 212.40.27.241

Etape 2 – Vérification

Vérifier la présence de DNS après redémarrage:

root@debiantexte:~# cat /etc/resolv.conf
nameserver 212.40.27.240
nameserver 212.40.27.241

Vérifier la sortie vers internet avec une résolution DNS:

root@debiantexte:~# ping spi0n.com

PING spi0n.com (190.93.252.7) 56(84) bytes of data.

64 bytes from 190.93.252.7: icmp_req=1 ttl=52 time=31.5 ms

64 bytes from 190.93.252.7: icmp_req=2 ttl=52 time=31.0 ms

64 bytes from 190.93.252.7: icmp_req=3 ttl=52 time=32.2 ms

64 bytes from 190.93.252.7: icmp_req=4 ttl=52 time=31.3 ms

64 bytes from 190.93.252.7: icmp_req=5 ttl=52 time=30.7 ms

^C

--- spi0n.com ping statistics ---

5 packets transmitted, 5 received, 0% packet loss, time 4009ms

rtt min/avg/max/mdev = 30.715/31.390/32.233/0.523 ms

BACHER ALEX – SIAP1 – 10/02/2015

Catégories : UNIX/Linux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *